INFO Saint-Laurent - CIDCO

Les données ont été acquises par le CIDCO au cours des étés 2013-2014 dans le cadre du projet Cimetière du Saint-Laurent, en collaboration avec Samuel Côté en 2013 puis avec le Musée Maritime du Québec en 2014 dans le cadre du projet « Acquisition de connaissance sur les épaves du St-Laurent » appuyé financièrement par le Ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ). L'objectif de l'initiative est de documenter l'état actuel des épaves du Saint-Laurent et de favoriser la diffusion et la mise en valeur du patrimoine archéologique sous-marin québécois.

Principe du sondeur multifaisceau (source NOAA).

La visualisation numérique des épaves en 3D est obtenue grâce à un sondeur multifaisceau RESON Seabat 7125 fixé sur la coque de la vedette hydrographique du CIDCO, le « FJ-Saucier » couplé au logiciel de traitement CARIS HIPS&SIPS. Le sondeur envoie des ondes acoustiques sur un large secteur sous le navire, ce qui permet de connaitre la profondeur sous le bateau (ex. figure ci-contre). L'échographie du fond enregistre par le biais d'un nuage de points 3D, la forme du fond marin et des structures qui y reposent. La qualité des données collectées et la résolution des images ont pu être influencées par la profondeur de l'épave et les conditions de surface lors de l'acquisition de données. Le modèle numérique a donc été soigneusement ajusté pour représenter le plus fidèlement possible l'état actuel de l'épave. Malgré tous ces ajustements, des différences persistent entre l'épave in situ et le modèle numérique de celle-ci. Les couleurs permettent de déterminer la profondeur. Les couleurs froides (vert, bleu, violet) indiquent les plus grandes profondeurs et les couleurs chaudes (rouge, orange, jaune) les zones moins profondes.

Gauche : Réalisation d'un profil de vitesse du son depuis la surface jusqu'au fond. Cette mesure est essentielle pour déterminer une profondeur précise à partir des échosondeurs placés sous la coque du navire.

Milieu : Station GNSS installée sur un point géodésique connu à terre. Cette station enregistre et envoi les corrections GPS sur le bateau en temps réel (système RTK) afin d'obtenir une précision en positionnement horizontal et vertical inférieure à 10 cm.

Droite : Installation du sondeur multifaisceau entre les deux coques du navire hydrographique FJ-Saucier. Cet appareil mesure et enregistre la profondeur sous la coque du navire.

Les données ont été acquises par le CIDCO au cours des étés 2013-2014 dans le cadre du projet « Cimetière du St-Laurent », en collaboration avec Samuel Côté en 2013. En 2014, le Musée Maritime du Québec se rajoute à l'équipe dans le cadre du projet « Acquisition de connaissance sur les épaves du St-Laurent ». Nous tenons à remercier le Ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) pour leur aide financière lors de ce second projet. L'objectif premier est de documenter l'état actuel des épaves du Saint-Laurent et de favoriser la diffusion et la mise en valeur du patrimoine archéologique sous-marin québécois.

Montmagny_3D par Sylvain Gautier avec Sketchfab

Pour en savoir plus : http://www.cidco.ca