Radars - Sommaire

La surface de l'océan est le théâtre d'un très grand nombre d'activités, certaines que nous pouvons voir depuis la berge, d'autres que nous pouvons suivre à distance depuis nos écrans, mais surtout un très grand nombre qui se déroulent loin de notre regard et de la portée des services de support et d'interventions. En cas d'accident en mer, le temps d'intervention est déterminant. Il est pour cela crucial de connaître et prédire le mieux possible la façon dont les objets ou les substances déversées dérivent et se dispersent dans l'océan.

Une équipe de chercheurs de l'Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), de l'Université McGill et de l'Institut Maurice-Lamontagne (IML), financée par le réseau MEOPAR, a comme projet de développer et d'améliorer les outils de prévisions de la dérive océanique en surface.

Le partenariat avec l'OGSL vise le développement d'une toute nouvelle interface permettant de visualiser en temps réel les données de courants de surface issues des systèmes radar haute fréquence (HF) déployés sur les côtes de l'estuaire maritime du Saint-Laurent.

Pour plus d'information concernant le projet dans son ensemble, visitez :
http://meopar.ca/research/project/improving-marine-drift-and-dispersion-forecasts

Suivez-nous : Dany Dumont | MEOPAR