Bonnes pratiques en gestion de données environnementales

Ce document présente les principes, méthodologies et ressources en matière de gestion de données environnementales.

Ce document présente les notions de base et les normes en matière de gestion de données en y présentant une multitude d’exemples concrets, notamment pour les données de biodiversité et physico-chimiques.

Une quantité imposante de données et d’informations sur l’environnement est récoltée régulièrement par des ministères, des institutions de recherche, des groupes communautaires, par divers autres organismes et par des citoyens. Ces données recueillies depuis de nombreuses années ne sont cependant pas toutes sous une forme compréhensible, accessible et utilisable par d’autres individus ou par d’autres organisations. Afin de pouvoir améliorer l’intégrité, la pérennité et l’accessibilité des données, il importe d’abord de se sensibiliser à certaines notions en gestion de données.

Le présent document a été rédigé dans le but de fournir des notions de base, de contribuer à une meilleure compréhension du cycle de vie des données, de fournir des principes et de viser l’adoption de bonnes pratiques en matière de gestion de données environnementales. Cette démarche s’inscrit dans le mandat de l’Observatoire global du Saint-Laurent à titre de service à ses membres et s’adresse particulièrement aux partenaires de l’OGSL qui ne sont pas dotés des infrastructures nécessaires et des moyens requis pour la gestion de leurs données.

Chacune des étapes du cycle de vie des données est présentée et expliquée. Trois thèmes majeurs du cycle sont par la suite repris soit la pérennité, les métadonnées et le partage des données et font l’objet de sections distinctes du document.

Référence pour cette publication :

Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL.) 2015. Bonnes pratiques en gestion de données environnementales – Notions de base. 38 p. [Version PDF ,  1,4 Mo]

Ce projet a été réalisé avec l’appui financier de :