Facebook - OGSL Twitter - OGSL LinkedIn - OGSL
Menu

4. Pérennité des données

4.3 Politiques de gestion de données

Au niveau organisationnel, on retrouve des exemples de politiques de gestion des données complètes comme celle développée et mise en application par le Secteur des Sciences du Ministère des Pêches et des Océans du Canada (MPO) 1. L’objectif principal de cette politique est d’assurer la protection des bases de données scientifiques et de maximiser leur utilité grâce à l’interconnectivité, l’accessibilité et le respect des normes. Le MPO vise ainsi à obtenir les résultats suivants :

  • des données sécurisées maintenant et pour le futur,
  • des données interconnectées et interopérables,
  • des données utiles découvrables et accessibles de façon standardisée, et
  • une gestion rentable des données.

À titre d’autre exemple, on retrouve la politique de gestion des données pour l’Année polaire internationale (API) 2007-2008, un programme international de recherche et d’observation interdisciplinaire visant à mieux comprendre les processus polaires et leurs liens avec la planète. « L’objectif premier de la gestion des données de l’API 2007-2008 consiste à garantir la sécurité, l’accessibilité et la gratuité de l’échange des données pertinentes qui facilitent la recherche actuelle et qui demeureront accessibles aux générations à venir ». 2

De façon générale, les principes suivants sont sous-jacents à l’élaboration de politiques de gestion des données scientifiques :

  • la valeur inestimable et le caractère irremplaçable des données scientifiques engendrent la nécessité de les gérer et d’en assurer la conservation et la pérennité;
  • l’utilisation des données et leur pertinence impliquent que celles-ci soient librement accessibles, compréhensibles et de qualité, ce qui nécessite une gestion de l’ensemble du cycle de vie des données, de l’acquisition jusqu’à la dissémination;
  • la préservation à long terme des données requiert des archives et des dépôts de données structurés et sécurisés;
  • les données récentes étant les plus critiques pour la prise de décision, elles doivent être accessibles en temps opportun;
  • le libre accès aux données est privilégié sous réserve d’enjeux de confidentialité et/ou de sensibilité;
  • l’échange et le partage de données avec la communauté internationale sont encouragés afin de favoriser la mise en commun des connaissances et l’avancement de la science.
  1. Ministère des Pêches et des Océans du Canada (MPO). Politique sur les données scientifiques.
    http://www.dfo-mpo.gc.ca/science/data-donnees/policy-politique-fra.htm
  2. Année Polaire Internationale 2007-2008 (API).
    http://www.api-ipy.gc.ca/pg_IPYAPI_055-fra.html