Facebook - OGSL Twitter - OGSL LinkedIn - OGSL
Menu

4. Pérennité des données

4.2 Défis et enjeux

À l’échelle nationale, beaucoup d’efforts sont encore requis pour qu’il soit possible d’affirmer que l’ensemble des données est bien géré. C’est le constat du Groupe de travail sur la stratégie des données de recherche de l’Institut canadien de l’information scientifique et technique qui a mis en lumière en 2008 d’importantes lacunes en matière de gestion des données de recherche au Canada 1. L’examen d’indicateurs clé a permis de mesurer les écarts par rapport à un état dit « idéal ». Ces constats demeurent aujourd'hui des enjeux et des défis auxquels les institutions font toujours face, soient :

  • Politiques : peu d’organisations ont des politiques claires de gestion des données;
  • Financement : la gestion des données est rarement financée à long terme c.-à-d. au-delà de la durée de vie des projets de recherche;
  • Rôles et responsabilités : les responsabilités des intervenants au long du cycle de vie des données ne sont pas clairement définies et certains rôles ne sont pas attribués;
  • Dépôts de données [numériques fiables] : il existe peu de dépôts de données pour tous les domaines de recherche, la grande majorité des données de recherche sont encore hébergées sur les disques durs des chercheurs;
  • Normes : les normes pour assurer l’interopérabilité et celles relatives aux métadonnées ne sont pas toujours connues et/ou respectées;
  • Compétences et formation : on retrouve peu de personnel ayant les compétences et étant dédié à la gestion de données;
  • Récompense et reconnaissance : peu de mécanismes de récompense et de reconnaissance pour le partage des données de recherche;
  • Recherche et développement : les activités de R-D au Canada ne sont pas coordonnées et orientées par des priorités nationales;
  • Accessibilité : les chercheurs sont réticents à partager leurs données; certaines politiques sont contradictoires (« respect de la vie privée et éthique » et « accès et conservation »);
  • Conservation : peu d’engagement des établissements envers la conservation à long terme, les organismes de recherche n’exigent que rarement des plans de gestion des données.

À l’heure actuelle, les principaux organismes fédéraux accordant des subventions de recherche tels que le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) 2, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH) 3 et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) 4, ont élaboré des politiques et/ou suivent les principes directeurs sur l’accès aux données de recherche énoncés par le Gouvernement du Canada dans le domaine des sciences 5. Ces principes visent notamment à :

  • faire avancer les connaissances,
  • réduire le dédoublement de la recherche,
  • maximiser les retombées de la recherche et
  • faire connaître les réalisations des chercheurs.
  1. Institut canadien de l’information scientifique et technique - Groupe de travail sur la stratégie des données de recherche. 2008. Gérance des données de recherche au Canada : une analyse des écarts. 36 p.
    http://publications.gc.ca/collections/collection_2009/cnrc-nrc/NR16-123-2008F.pdf
  2. Programme de subventions de réseaux stratégiques. Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada.
    http://www.nserc-crsng.gc.ca/Professors-Professeurs/RPP-PP/SNG-SRS_fra.asp
  3. Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH). Politique sur l'archivage des données de recherche.
    http://www.sshrc-crsh.gc.ca/about-au_sujet/policies-politiques/statements-enonces/edata-donnees_electroniques-fra.aspx
  4. Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Politique de libre accès des IRSC.
    http://www.cihr-irsc.gc.ca/f/32005.html
  5. Gouvernement du Canada – Sciences. Accès aux résultats de la recherche : principes directeurs.
    http://www.science.gc.ca/default.asp?Lang=Fr&n=9990CB6B-1