Le Saint-Laurent sous surveillance
L'un des rôles d'Environnement et Changement climatique Canada consiste à étudier le Saint-Laurent sous différents angles afin d'informer la population et les décideurs de l'état de santé de ce gigantesque écosystème. Qualité de l'eau, contamination des sédiments, évolution des populations d'oiseaux ne sont que quelques exemples d'indicateurs utilisés à cette fin. Que ce soit sur le terrain, en laboratoire ou dans leurs bureaux, les scientifiques d'Environnement recueillent et analysent une foule d'information pour mieux comprendre le passé, le présent et l'avenir du Saint-Laurent.
Le Saint-Laurent scruté à la loupe
Les chercheurs d'Environnement et Changement climatique Canada tentent de mieux comprendre les problématiques auxquelles le Saint-Laurent est confronté, qu'elles soient connues ou émergentes. Le ministère examine par exemple l'effet des substances pharmaceutiques contenues dans les rejets urbains sur les organismes aquatiques.
Le Saint-Laurent et ses communautés
Plusieurs citoyens et organismes s'impliquent afin de maintenir le Saint-Laurent en santé. À travers des programmes de financement tels que le programme Interactions communautaires (PIC) ou Ecoaction, Environnement et Changement climatique Canada soutient les communautés dans la réalisation de projet de restauration, de sensibilisation ou de conservation.
Le Saint-Laurent et sa gestion publique
L'écosystème du Saint-Laurent est riche et diversifié. Des milieux urbains et sauvages s'y chevauchent et les intérêts divergents de ses nombreux habitants peuvent parfois s'opposer. Il importe donc d'assurer une gestion collaborative du Saint-Laurent. À cette fin, Environnement et Changement climatique Canada s'implique, entre autres, au sein de la Commission mixte internationale, un organisme indépendant à travers lequel le Canada et les États-Unis collaborent à la gestion des eaux limitrophes dont le Saint-Laurent fait partie.