EDMS-ISMER

Québec-Océan (QO) et l'ISMER en collaboration et avec l'aide de l'Institut Maurice-Lamontagne (Pêches et Océans Canada) ont lancé en 2009 un projet pour développer une base de données SGDO (Système de gestion des données océanographiques) inspirée de la base de données (BD) de l'Institut Maurice-Lamontagne. Cette BD qui a évolué en SGDE (Système de gestion des données environnementales) a pour premier but d'archiver et de pérenniser de façon sécuritaire les données scientifiques recueillies.

Parallèlement, des politiques de gestion des données ont été définies par QO et l'ISMER pour favoriser et encadrer l'archivage et la diffusion des données.

Afin de faciliter l'accès de ces données à la communauté scientifique mais aussi aux gestionnaires gouvernementaux, aux organismes non gouvernementaux et au grand public, une interface web conviviale a été développée en collaboration avec l'IML et l'Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL).

Jusqu'à présent, le SGDE-ISMER permet d'archiver des données hydrographiques :

  1. Salinité, température et pression provenant de sondes CTD (Conductivity Temperature Depth).
  2. Visibilité (atténuation d'un faisceau de lumière), fluorescence, turbidité respectivement fournies par des transmissiomètres, des fluorimètres, des turbimètres, qui peuvent être couplés aux sondes CTD.
  3. Mesures de courant provenant d'un ADCP (Acoustic Doppler Current Profiler) qui est un courantomètre à effet Doppler.

Ces données archivées proviennent d'appareils fixes (sur un mouillage ou sur le fond), mais il serait possible d'intégrer des données enregistrées par des appareils embarqués.

Comme le SGDE est structuré de manière à pouvoir accueillir n'importe quel type de données, des projets sont en cours pour permettre d'archiver (à l'instar de l'IML) des données telles que des données de dénombrement de plancton, des mesures de paramètres chimiques provenant de prélèvements d'eau, etc.