3. Cycle de vie des données

Télécharger le PDF

3.4.2 Précision et exactitude

PRÉCISION ET EXACTITUDE : il est possible d'être très précis
mais… en même temps, très inexact.

Quoique souvent considérés comme des synonymes, ces deux termes ont des définitions bien différentes, telles qu'illustrées dans le schéma ci-contre.

À cet effet, la Norme ISO 57251,  qui porte sur les principes et méthodes de mesure et d'estimation, parle plutôt de « justesse » (trueness) d'un test que d'exactitude. La justesse fait ici référence au degré de concordance entre la moyenne arithmétique d'un grand nombre de résultats de tests et la valeur de référence acceptée; la précision porte sur la concordance entre les résultats des tests.

Les erreurs inhérentes à la collecte de données sont généralement définies selon leur source :

  • humaine : erreur de lecture, de saisie ou de transcription, de jugement;
  • environnementale : erreur due aux conditions ambiantes pouvant influencer les mesures. Ex. : température de l'air;
  • relative aux équipements : erreur liée aux limites et aux capacités des appareils de mesure.

De plus, les erreurs peuvent être dites « systémiques » lorsqu'elles présentent une similitude dans leur occurrence ou dans leur amplitude (on peut aussi parler de biais) ou, au contraire, dites « aléatoires » lorsqu'elles ne suivent aucune tendance particulière.

POUR LIMITER LES ERREURS :

  • S'assurer que le personnel possède la formation adéquate ;
  • Effectuer des tests de contrôle. Ex. : comparaison des mesures et observations par rapport à une référence.