Réseau de suivi ichtyologique - Information sur les données

Méthodologie

Le plan d'échantillonnage du RSI est conçu de façon à couvrir à la fois les habitats lentiques et lotiques de chacun des secteurs, de part et d'autre du chenal de navigation (Figure 2). Deux engins de pêche sont utilisés : la seine de rivage pour les habitats lentiques littoraux et le filet maillant expérimental pour les habitats lentiques et lotiques (profondeur >= 2 m). La distance moyenne entre les stations de pêche au filet maillant est d'environ 1 km. Les stations de pêche à la seine sont réparties le long du rivage à une profondeur cible de 0,5 m. La distance qui sépare ces stations est d'environ 1 km.

Figure 2. Le plan d'échantillonnage du RSI est conçu de façon à couvrir à la fois les habitats lentiques de la zone littorale (échantillonnage à la seine) et les habitats lentiques et lotiques plus profonds (échantillonnage au filet maillant) de part et d'autre du chenal de navigation.

Filet maillant
Le filet maillant est constitué de monofilament transparent. Chaque filet compte huit panneaux de 1,8 m de hauteur sur 7,6 m de longueur à dimensions croissantes de maille étirée (25, 38, 51, 64, 76, 102, 127 et 152 mm). À chaque station, deux filets bout à bout, séparés par une corde de 20 mètres sont installés au fond, parallèlement au courant, afin de réduire le brassage et le colmatage (Figure 3). L'abondance des poissons est exprimée en prises par unité d'effort (PUE; nombre de poissons par 24 heures de pêche).

Figure 3. À chaque station, deux filets bout à bout, séparés par une corde de 20 mètres sont installés au fond, parallèlement au courant.

Seine de rivage
La seine de rivage a une dimension de 12,5 m de longueur sur 4 m de hauteur et une grandeur de maille (étirée) de 3,2 mm. L'abondance des poissons est exprimée en prises par unité d'effort (PUE). Cette unité d'effort correspond à un coup de seine d'environ 120 m².

Tableau 1.
Effort déployé dans le cadre du Réseau de suivi ichtyologique pour les différents secteurs du fleuve Saint-Laurent et les différentes années. Les conditions hydrologiques lors de l'échantillonnage sont également présentées à titre indicatif.

RSIa

Depuis 2009, une version allégée du protocole RSI est également utilisée dans certains secteurs. Cet inventaire simplifié, appelé le RSIa, comprend un échantillonnage au filet maillant seulement et vise un nombre réduit de stations (environ une station RSI sur trois; Figure 4). Cette approche allégée a été mise en place afin d'augmenter la fréquence d'échantillonnage des différents secteurs permettant ainsi une évaluation plus fréquente de l'état des stocks des poissons d'intérêt sportif (doré jaune, doré noir, perchaude, grand brochet, achigan à petite bouche, esturgeon jaune, etc.). Comme la fréquence d'échantillonnage est plus élevée que le RSI quinquennal, il est ainsi plus facile d'identifier les fluctuations d'abondance et la réponse des espèces sportives aux modalités de gestion nouvellement appliquées. L'effort d'échantillonnage de ce réseau complémentaire est principalement orienté vers les secteurs du Saint-Laurent où la pression de pêche sportive est la plus forte (lac Saint-Pierre, lac Saint-Louis, lac Saint-François). Certains secteurs présentant un potentiel halieutique (ex : Lac des Deux-Montagnes) peuvent être également échantillonnés afin d'y évaluer l'état des stocks de poissons.

 

Exemple de l'effort d'échantillonnage déployé au lac Saint-Pierre dans le cadre du RSI (échantillonnage intensif à la seine et au filet maillant) et dans le cadre du RSIa (protocole allégé au filet seulement).