Banque informatisée des oiseaux marins du Québec – À propos

La Banque informatisée des oiseaux marins du Québec (BIOMQ) est une banque de données constituée et mise à jour régulièrement depuis plus de 20 ans au Service canadien de la faune (SCF), région du Québec. On y inclut tout d’abord les données récoltées par le SCF lors de ses inventaires des colonies d’oiseaux marins du Saint-Laurent (fleuve, estuaire et golfe).

En raison de la difficulté d’accès aux colonies d’oiseaux marins et de leur vulnérabilité au dérangement, les ornithologues amateurs ne peuvent, uniquement par leurs observations, suffire à assurer un suivi des populations d’oiseaux marins au Québec. Les données des inventaires d’oiseaux marins du SCF, complémentées par celles provenant de différentes sources, viennent combler ce besoin et permettent d’évaluer la situation des espèces d’oiseaux.

La BIOMQ contient des informations sur les colonies d’oiseaux marins faisant partie des familles suivantes : Gaviidés (plongeons), Hydrobatidés (océanites), Sulidés (fous), Phalacrocoracidés (cormorans), Laridés (goélands, mouettes, sternes), et Alcidés (guillemots, pingouins, macareux). L’Eider à duvet (Anatidés) est aussi inclus ; ; étant souvent retrouvé sur les mêmes sites de nidification que les oiseaux marins, il a traditionnellement été inventorié simultanément avec ces derniers dans le golfe du Saint-Laurent. De plus, nous disposons de beaucoup d’informations sur l’eider dans l’estuaire puisque les principales colonies y sont visitées annuellement pour la cueillette de duvet, et des estimations de la taille des colonies sont alors produites.

Objectif de la banque de données

Cette banque de données a pour objectif d’assurer le suivi du statut, la répartition et la tendance des populations des oiseaux marins nichant au Québec, et en particulier dans le système du Saint-Laurent.

Le suivi des tendances des populations et le maintien de cette ;banque de données contribuent notamment à diriger la recherche vers une espèce qui montre une tendance inquiétante (ex ;: le Fou de Bassan), à placer une espèce sur la liste des espèces menacées (ex ;: la Sterne caspienne), à justifier la protection d’un site particulièrement important pour la nidification, à documenter l’impact de mesures de conservation ou d’une problématique environnementale. Ultimement, ces suivis, et les études et projets qui en découlent, aident à conserver notre biodiversité aviaire. Au fil du temps, la ;banque de données permet de voir l’évolution à long terme de certaines populations d’oiseaux marins.

Ces données peuvent déjà avoir été publiées. Voici quelques exemples de publications produites avec ces données ;:

Partenaires et équipes

La BIOMQ est rendue possible grâce à la participation de plusieurs partenaires :

  • Parcs Canada (ex : Mingan, Forillon)
  • Gouvernement du Québec (ex : MLCP, MRNFP, FAPAQ, Faune et Parcs, etc.)
  • Plusieurs organisations non-gouvernementales (Duvetnor Ltée, la Société pour la protection des Eiders de l'Estuaire, le CEGEP de Baie-Comeau, la Société de développement de Ragueneau, Attention Frag'Îles, etc.), les clubs d'ornithologie du Québec, les ornithologues amateurs, etc.

En somme, toute source crédible peut contribuer à maintenir et bonifier la BIOMQ.

ECCC