À propos

Réseau d'inventaire des poissons de l'estuaire - Sommaire

En 2006, une procédure d'échantillonnage visant la collecte de données qualitatives et quantitatives reproductibles et ayant pour objectif de développer un réseau de suivi ichtyologique pour l'estuaire du Saint-Laurent a été mise sur pied par le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs. Au terme des trois années de standardisation de la méthode (2006-2008), le réseau d'inventaire des poissons de l'estuaire (RIPE) a été implanté. Ces données officielles ont été produites dans le cadre du Plan d'action Saint-Laurent 2011-2026.

Ainsi, depuis 2009, un suivi annuel des populations de poissons de l'estuaire est réalisé à quatre sites de pêches expérimentales répartis à la fois sur les rives sud et nord de l'estuaire (voir carte). Deux de ces sites sont situés dans l'estuaire moyen, soit les stations de Rivière-Ouelle et Saint-Irénée et les deux autres dans l'estuaire fluvial à Cap-Santé et Saint-Nicolas. Les opérations d'échantillonnage de cette dernière station sont sous la responsabilité de l'Aquarium du Québec.

Objectif

Le réseau d'inventaire des poissons de l'estuaire du Saint-Laurent permet d'obtenir une image actualisée de la dynamique des populations de poissons rencontrées dans l'estuaire moyen et fluvial du Saint-Laurent. La mise en œuvre du RIPE assure la récolte annuelle d'un grand nombre de données permettant :

  • de déterminer la composition des communautés de poissons présentes dans l'estuaire (diversité)
  • d'évaluer l'abondance relative d'espèces d'intérêt (CPUE)
  • d'évaluer les structures d'âges et de tailles des espèces d'intérêt commercial et sportif
  • de déterminer la force des cohortes
  • d'évaluer l'état de santé des poissons (par ex. : présence d'anomalies, déceler la présence de substances toxiques)
  • d'évaluer la dynamique des populations de poissons.