Ne pas enlever ce code qui permet l'affichage de l'image dans la bannière du portail

Aquarium du Québec – SEPAQ – RIPE - À propos

Réseau d'inventaire des poissons de l'estuaire - Les débuts

Depuis 1961, l’Aquarium du Québec opère une pêche expérimentale à engin fixe sur les rives du Saint-Laurent du printemps à l’automne. De 1961 à 1970, la pêche ne fut que sporadique (Centre Saint-Laurent, 1996). Elle était associée aux travaux du docteur Vadim D. Vladykov, pionnier de la recherche en biologie marine au Québec et premier directeur de l’Aquarium du Québec, autrefois appelé « Centre biologique du Québec ». De 1971 à 2014, l’engin fut tendu au même site à Saint-Nicolas (Figure 1) à chaque année. Cette pêcherie était utilisée afin de faire l’inventaire des espèces présentes dans ce tronçon du fleuve et d’en évaluer l’abondance relative. Elle servait aussi à renouveler les spécimens indigènes de l’Aquarium (Bernier et al., 1996).


Figure 1 : Localisation des installations de pêche de l’Aquarium du Québec à Saint-Nicolas
Source : Aquarium du Québec

Plan d’action Saint-Laurent

Dans le cadre de l’inauguration du Plan d’action Saint-Laurent (PASL), une entente fédérale-provinciale signée en 1988, les données récoltées par la pêcherie expérimentale de l’Aquarium représentaient déjà la plus longue et la seule série chronologique de données sur les communautés de poissons du fleuve au Québec et dans l’est du Canada, à part des statistiques de pêche commerciale (Bernier et al., 1996). Elle fut ainsi proposée comme un site de référence dans le cadre du Réseau de suivi ichtyologique (RSI) quinquennal lancé en 1995 et opéré à l'époque par le ministère de l’Environnement et de la Faune (MEF) (aujourd’hui, ministère des Forêts de la Faune et des Parcs (MFFP)) ainsi que le Centre Saint-Laurent d’Environnement Canada (aujourd’hui, Environnement et Changement climatique Canada).

En 1996, un premier bloc de données en format papier a été transféré de l’Aquarium du Québec au Centre Saint-Laurent d’Environnement Canada permettant la création d’une première base de données. Bonifiée par de nombreux développements, ajouts, mises à jour et validations, la base de données relationnelle, exploitable à l’aide de Microsoft Access, contient une somme d’information sur les captures journalières de poissons de 1975 à 2014 (Lacroix et de Lafontaine, 2004).

En 2017, une entente de partenariat entre l’Aquarium du Québec et Pêches et Océans Canada a permis de compléter la validation de cette base de données et d'en générer des produits de données scientifiques diffusés sur le portail de l'Observatoire global du Saint-Laurent (OGSL). Par la même occasion, une série de données historiques couvrant la période de 1944 à 1974 a été incluse.

Projets (études) réalisés

Réelle sentinelle du fleuve Saint-Laurent, la pêcherie a permis d’identifier et de faire le suivi de plusieurs problématiques associées à l’écosystème fluvial au fil de ses activités pluriannuelles. Plusieurs publications scientifiques en témoignent :

  1. Inventaire des conditions pathologiques chez les poissons du Saint-Laurent (Lair et Martineau, 1997, Mikaelian et Martineau, 1997, Mikaelian et al., 1998).
  2. Suivi de la contamination chimique du biote (de Lafontaine et al., 1999, Mikaelian et al., 2002).
  3. Effet des conditions hydrologiques sur la distribution et l’abondance des poissons du Saint-Laurent (de Lafontaine et al., 2002, de Lafontaine et Marchand, 2003, Marchand et de Lafontaine, 2004).
  4. Déclin des populations d’anguille (Cairns et al., 2008, de Lafontaine et al., 2010).
  5. Participation de 2009 à 2012 au Réseau d’inventaire des poissons de l’estuaire (RIPE) (Bourget et al., 2011).
  6. Suivi du programme de réintroduction du bar rayé (Morone saxatilis) (Pelletier et al., 2011).
  7. Détection d’espèces exotiques envahissantes ;
    • Crabe chinois à mitaines (Eriocheir sinensis) (de Lafontaine, 2005),
    • Tanche (Tinca tinca) (Masson et al., 2013),
    • Gobie à tâches noires (Neogobius melanostomus) (Brodeur et al., 2011).

Partenaires et collaborateurs

L’Aquarium du Québec tient à remercier ses nombreux partenaires et collaborateurs qui lui ont permis de maintenir ses opérations au fil des années ;

  • ...